Puis, est venue la première tétée…

Puis, est venue la première tétée…

Karine et Ashley_n.jpg
Karine et sa fille Ashley

Étant une jeune maman de 22 ans, jamais je n’aurais cru devenir aussi maternante et pro-allaitement.

Au début, je me disais qu’allaiter c’était bien, mais sans plus.

Finalement, au fil des mois durant la grossesse, je me disais, jusqu’à 1 an c’est parfait.

Puis, est venue la première tétée, celle où tout a commencé. J’étais littéralement en Amour. Ce moment si précieux, qui fait qu’on fusionne à nouveau avec ce petit être, qu’on ne veut plus jamais la quitter. Je voulais que ce moment ne s’arrête jamais. J’ai découvert que l’allaitement est la chose la plus naturelle et la plus magnifique du monde. Chaque fois, ma fille me fait craquer. Ses petites lèvres retroussées et son si petit nez qui cherche à s’enfouir dans mon sein, cherchant simplement la chaleur et le réconfort.

Quand j’allaite je me sens merveilleusement bien. Je suis comme en extase tout au long de la tétée. Allaiter, qu’on le veuille ou non, fait en sorte que notre corps sécrète la même hormone que lorsqu’on atteint l’orgasme (l’ocytocine). Ça nous procure du bien-être et nous rend sereine à notre tour. C’est un acte incroyable qui me comble de bonheur. Allaiter ma fille me rend paisible, ça me permet de prendre un moment pour moi et pour nous. Je profite de chaque instant comme si c’était le dernier. Ça me laisse entré dans ma bulle, ne plus penser à rien d’autre que ce petit bout de vie que j’ai entre les bras et que je nourris de mon corps. Le corps est si bien fait, produire notre propre lait pour nourrir notre bébé. C’est magique l’allaitement.

Je pratique aussi le cododo avec ma fille et son papa de façon sécuritaire. La nuit je suis si émerveillée de la voir se réveiller, angoissée, cherchant maman la bouche ouverte et trouver son « dû ». Aussitôt agrippée au sein, elle devient si calme et si sereine. C’est magnifique ce lien d’attachement. Mon instinct m’a guidé vers l’allaitement, un geste si magique contenant une grosse bouffée de bonheur.  J’adore voir ma fille s’endormir au sein, rassasiée, la petite bouche faisant la « mou ». Elle parait si apaisée et détendue. Elle sait ! Elle sait que maman est là et sera toujours là pour elle. Que maman répondra à ses besoins coûte que coûte.

Oui, jusqu’à mon dernier souffle, ma fille pourra compter sur moi sans aucun doute.

Karine, maman d’Ashley

 

Karine1
Ashley

Un grand merci à Karine pour avoir partagé son expérience de l’allaitement et les superbes photos de sa petite fille.

Si vous aussi, vous souhaitez partager votre histoire, contactez-moi en message privé via ma page Facebook.

signature fond bleu

 

2 réactions au sujet de « Puis, est venue la première tétée… »

  1. L’histoire de ma maternité !

    Je m’étais dit : « allaiter c’est bien, on va essayer jusqu’aux 6 mois exclusifs recommandés ».

    Puis à 6 mois, comme ça roulait trop bien, je me suis dit, « allez, jusqu’à 1 an ».
    À un an, on n’avait pas plus envie d’arrêter, je me suis dit : « allez, jusqu’à 18 mois. »

    Et ça a duré comme ça jusqu’à 27 mois LOLOL.

    Et pareil, le cododo s’est de suite imposé comme une évidence.
    Mais ce n’était absolument pas planifié, on avait acheté un lit de bébé comme tout le monde.
    Il n’a jamais servi LOLOL (cododo la nuit, portage le jour).

    En effet, tout devient très instinctif…
    (Et c’est tellement dommage que de si nombreuses mamans ne s’écoutent pas et écoutent à la place la belle-maman, la cousine, la « société » 🙁 )

    Bref, je ne vous comprends que trop bien. J’aurais pu écrire cet article mot pour mot…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *