L’eau, source de vie

L’eau, source de vie

L’ eau est le principal constituant du corps humain (65% en moyenne, ce qui correspond à environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kilogrammes).

À l’intérieur de l’organisme, l’eau n’est pas répartie uniformément. Sa concentration varie d’un organe à l’autre : 85 % dans le cerveau, 80 % dans les poumons, 80 % dans les reins, 73% dans les muscles, 22 % dans les os.

L’organisme a besoin d’environ 2,5 litres d’eau par jour pour fonctionner correctement (1,5 litre sous forme liquide et 1 litre contenue dans la nourriture absorbée). Le corps en aura davantage besoin en cas d’exercice physique, dans le cadre de la grossesse ou au cours de forte chaleur.

L’élimination de l’eau par l’organisme se fait essentiellement dans les urines (1,5 litres), mais aussi dans la sueur, l’air expiré et les selles (de 0.9 à 0.1 Litres).

Eau et grossesse

L’eau est vitale pour votre bébé ! Elle joue un rôle fondamental pour la croissance du fœtus, dont elle représente 90 % du poids (à 6 mois de grossesse). Elle permet les échanges entre le sang de la mère et celui du fœtus via le cordon ombilical. L’eau permet le transport des nutriments, des vitamines et des minéraux indispensables à la croissance du fœtus.

L'eau, source de vie pendant la grossesse | Cocoon Bien Naître

L’eau constitue la majeure partie du liquide amniotique dans lequel le fœtus baigne. Cette poche d’eau le protège des chocs, des infections, assure une température constante et lui permet de se développer.

Il est essentiellement composé d’eau et d’électrolytes (99%), auxquels s’ajoutent du glucose, des lipides, des protéines, des cellules épithéliales fœtales desquamées (les cellules fœtales peuvent être analysées et permettent le diagnostic prénatal, lors de l’amniocentèse). Le volume du liquide amniotique varie au cours de la grossesse (20 ml à la 7e semaine, 600 ml à la 25e semaine et 800 ml à terme).

L'eau, source de vie pendant la grossesse | Cocoon Bien Naître
Modifications de la composition corporelle du fœtus entre 23SA et 40SA

A partir du 5e mois environ, le fœtus déglutit le liquide amniotique.

Le liquide amniotique est constamment renouvelé, reflétant les échanges entre la mère et le fœtus. Ces échanges entre le liquide amniotique et la mère sont considérables : près d’un demi-litre par heure !  Son rôle est tellement vital qu’en fin de grossesse, les besoins en eau du fœtus sont largement supérieurs à ceux en oxygène !

Boire suffisamment d’eau est essentiel pour la femme enceinte et permet d’éviter les désagréments suivants : constipation, peau sèche, crise d’hémorroïdes, fatigue, prise de poids trop importante. L’eau permet d’augmenter la circulation artérielle de la femme enceinte. Une consommation suffisante permettra d’éviter l’hypotension. L’eau aide à faire fonctionner les reins de façon optimale et permet  ainsi de réduire les risques d’infections urinaires ou les crampes.

Après la naissance de bébé, il faut continuer à boire beaucoup d’eau, surtout lorsqu’on allaite.

Boire un minimum de 1,5 litre de liquide/jour

En tout temps, votre corps a besoin de 1,5 à 2 litres de liquide par jour pour bien fonctionner. Pendant la grossesse, il en va de même pour le bon développement du fœtus. L’hydratation de la future mère influence même le volume du liquide amniotique. L’eau est la meilleure boisson à adopter puisqu’elle ne contient ni sucre, ni excitant, ni produit ajouté.

Prenez l’habitude de garder toujours près de vous une petite bouteille d’eau, et hydratez-vous régulièrement. N’attendez pas d’avoir soif pour boire.

Dans les 3 premiers mois de la grossesse, si vous avez beaucoup de nausées, essayez les eaux pétillantes qui calment les troubles digestifs, au pire, les sodas light qui vous permettront au moins de ne pas vous déshydrater. Après le premier trimestre, n’en abusez pas car ces boissons stimulent l’appétit et peuvent aggraver les ballonnements.

Pour maximiser vos chances de consommer votre 1.5 – 2 L/jour, les apports doivent être répartis de la façon suivante : 1 litre sous forme de boisson et 500 ml sous forme d’aliments. Les fruits et légumes contiennent entre 80 et 90 % d‘eau. Autrement dit, en manger 600 g par jour revient à boire environ 500 ml d’eau !

L'eau, source de vie pendant la grossesse | Cocoon Bien Naître

En cas de fièvre ou de forte chaleur, pensez à augmenter votre consommation.

Quelle eau consommer ?

Vous pouvez consommer sans danger de l’eau du robinet pendant votre grossesse. Elle a en effet été traitée et contrôlée pour répondre aux normes de potabilité. Il peut cependant arriver que cette eau contienne trop de nitrates pour les femmes enceintes. Selon le rapport sur l’eau de l’Institut National de Santé Public du Québec, les concentrations de nitrates et de nitrites dans les réseaux d’eau potable au Québec sont, dans la très grande majorité des cas, très faibles.  Toutefois, si vous vivez dans une région agricole, prenez soin de vérifier auprès de votre mairie la teneur en nitrates qui doit rester en dessous de 50 mg/l.

Les eaux en bouteille ont l’avantage d’assurer la qualité et la sécurité de leurs origines.

L’eau minérale se distingue par une teneur plus élevée en minéraux que l’eau de source, qui elle, coule moins profondément dans le sous-sol et n’emmagasine pas autant de minéraux. Les eaux minérales ont l’avantage de pallier certaines carences, notamment en calcium ou en magnésium, minéraux essentiels pour le développement du futur bébé et le bien-être de la future maman. Pour en savoir plus sur les différentes eaux embouteillées, visitez la page de coup de pouce.com

Le calcium joue un rôle important dans la construction du squelette et des dents du bébé mais également dans la composition du lait maternel. Si vous présentez une carence en calcium, bébé ira puiser directement dans vos réserves, pouvant entraîner une décalcification mais aussi un risque accru d’hypertension artérielle et de baby blues. Si votre consommation en produits laitiers est peu élevée, optez pour les eaux riches en calcium (dans l’ordre décroissant) : Hépar, Courmayeur, Contrex, Taillefine, Vittel.

Le magnésium aide à lutter contre la fatigue générale et musculaire mais aussi contre les palpitations. Certaines études disent même que le magnésium aiderait le col de l’utérus à se relaxer, ce qui permettrait de faciliter l’accouchement.

Boire de l’eau pétillante enceinte ?

L’eau gazeuse n’est pas déconseillée pendant la grossesse. Elle est seulement à éviter si vous souffrez de rétention d’eau ou d’hypertension en raison de leur richesse en sodium (sel). Les eaux gazeuses bicarbonatées, facilitent la digestion, calment les brûlures d’estomac et soulagent les nausées fréquentes en début de grossesse. Néanmoins, certaines femmes apprécieront son importante teneur en fluor (Badoit), véritable remède contre les problèmes de gingivite liés à la grossesse. Les eaux de sources gazeuses (avec ajout de gaz carbonique) contiennent en général peu de sel.

Enfin, faites attention aux eaux minérales aromatisées qui contiennent parfois beaucoup de sucre et favorisent donc la prise de poids.

De l’eau ? Non merci !

Si vous avez de la difficulté à boire l’eau « nature », optez pour les boissons lactées, les cocktails de fruits frais, les limonades, les smoothies de légumes frais, les popsicles maison, les sorbets glacés ou encore les potages et bouillons. Si vous les faites maison, ils vous apporteront de nombreux nutriments et des vitamines indispensables au bon développement de votre bébé.

Par contre évitez le thé et le café. Au-delà de 3 tasses par jour, ils entraînent une accélération du rythme cardiaque, nocive pour le fœtus. Préférez-leur les infusions à la menthe et à la verveine qui facilitent la digestion, ou au tilleul et à la camomille pour bien dormir.

L’alcool est à bannir évidemment puisque sa consommation est la cause de malformations chez nombre de bébés.

 

Jocelyne Gaudy, Infirmière et Accompagnante à la naissance 

Jocelyne Gaudy, accompagnante à la naissance | Cocoon Bien NaîtreMaman de 2 garçons nés en 2003 et 2011, ma vision de la naissance et de la grossesse a été complètement chamboulée par ma formation d’accompagnante à la naissance et les formations suivies par la suite.

Au quotidien j’occupe le métier d’infirmière, un travail qui me passionne et qui se conjugue très bien avec celui d’accompagnante. J’ai travaillé durant plus de 10 ans avec des bébés prématurés ; un domaine à la fois difficile et plein d’espoir, où la vie est si précieuse qu’on la maintient par des tas de fils!

En tant qu’accompagnante à la naissance, je vous aide à mieux vivre votre grossesse, votre accouchement et l’accueil de votre nouvel enfant. Je vous encourage à prendre soin de lui en vous enseignant l’art du massage pour bébé et du bain relaxant, véritable moment de détente après la naissance ou durant la période des coliques.


L’ensemble des articles du blog peut être reproduit et partagé dans un but non lucratif. Merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source  www.cocoonbiennaitre.com lorsque vous partagez.

signature fond bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *