Rituels autour du placenta

Rituels autour du placenta

Le placenta est un organe unique qui relie l’embryon en développement à la paroi utérine de sa mère. Durant les 9 mois de la grossesse, il apporte au fœtus l’eau, les nutriments et l’oxygène dont il a besoin pour assurer son développement. Les rituels entourant le placenta sont différents d’un endroit à l’autre. Certaines femmes le consomment frais ou le font encapsuler, d’autres le laissent attaché au bébé jusqu’à ce que le cordon ombilical qui le retient tombe de lui même, etc. Découvrez les différentes pratiques entourant cet organe riche de bienfaits et de sens. 

 

Rituels entourant le placenta

La placentophagie

La plupart des femelles mammifères mangent le placenta après son expulsion. Cette pratique nommée « placentophagie » est en vogue depuis quelques années notamment aux Etats-Unis. L’absorption du placenta permettrait à la femme de récupérer des protéines, du fer, des vitamines, des hormones et d’autres oligoéléments. La placentophagie apporterait des bénéfices pour l’allaitement, réduirait les douleurs des tranchées et diminuerait les risques de dépression post-partum. La plupart du temps, le placenta sera réduit à l’état de poudre et encapsulé avant d’être absorbé. Il arrive aussi que certaines femmes le prennent en smoothie ou encore cuit comme un steak. Je vous invite à en apprendre plus sur la placentophagie.

La naissance Lotus

Un rituel nommé « naissance lotus » consiste à ne pas couper immédiatement le cordon ombilical après la naissance de l’enfant. Pratiqué dans le cadre des naissances à domicile, le placenta restera attaché au nouveau-né pendant 7-10 jours. La naissance lotus permettrait une transition plus douce pour le bébé vers le monde extra-utérin. Suivez le lien pour en savoir plus sur la naissance lotus.

Planter un arbre

Dans certaines cultures, les familles enterrent le placenta et plantent un arbre au même endroit. Le placenta servira à nourrir l’arbre, qui grandira avec l’enfant.

Au 6e siècle avant Jésus-Christ, les Celtes plantaient des arbres au nom de leurs enfants pour assurer un lien entre les aspects divins et terrestres de l’âme.

Les arbres ont également une grande signification pour la religion judéo-chrétienne. La Torah juive est représentée par l’arbre de vie. Dans le Talmud juif, on mentionne la tradition de planter un arbre à la naissance de l’enfant. A l’âge adulte, lors du mariage, les époux utilisent les branches de l’arbre pour faire le lit des mariés. Il était suggéré de planter un acacia (ou un pin, selon les sources) pour les filles et un cèdre pour les garçons.

En Europe, la tradition veut qu’on plante un arbre fruitier (pommier, noyer, châtaignier, poirier) à la naissance d’un enfant. On enfouit le placenta au fond du trou de plantation, celui-ci servant à nourrir l’arbre en développement, comme il a nourrit l’enfant.

En Polynésie, le folklore veut que l’on plante un arbre à pain à la naissance d’un enfant. Le cycle de vie de cet arbre veut qu’il commence à donner des fruits lorsque l’enfant débute sa vie d’adulte assurant ainsi sa subsistance et celle de sa famille.

Au QuébecRituels autour du placenta | Cocoon Bien Naître | Accompagnante, sachez que dans le cadre du programme « Une naissance-un arbre » vous avez la possibilité d’obtenir un arbre à planter après la naissance de votre nouveau-né. La collecte a lieu 2 fois par année (au printemps et à l’automne). Le formulaire de demande doit être transmis dans les 12 mois suivant la naissance.

En plus d’exprimer la bienvenue à ce nouveau citoyen, le programme vise à favoriser la préservation et l’amélioration de notre environnement. C’est un engagement écologique pour signifier aux enfants d’aujourd’hui et à ceux qui suivront notre intérêt à laisser un milieu de vie où il fait bon de vivre.

L’empreinte du placenta ou arbre de vie

L’arbre de vie désigne l’empreinte effectuée avec le placenta sur une feuille de papier après la naissance d’un enfant. Cette pratique est souvent offerte aux femmes qui accouchent avec une sage-femme ou une accompagnante à la naissance. L’empreinte est faite en posant un papier sur le côté fœtal du placenta, c’est-à-dire la partie du placenta qui contient les veinures. Comme la plupart des arbres de vie sont faits avec un placenta frais, c’est le sang de celui-ci qui constitue l’empreinte. La forme de l’empreinte placentaire, avec ses veines et son cordon ombilical, est alors étrangement similaire à celle d’un arbre.

Chaque empreinte est unique. C’est là une belle occasion de conserver une trace du tout premier compagnon de bébé.

Fannie Bellemare-Larivière étant infographiste, elle a eu l’idée de créer un service de retouches photos pour empreintes placentaires en transformant l’empreinte en arbre décoratif. Son travail s’inspire de la métaphore de l’arbre et de ses racines.

Elle vous offre ainsi un magnifique souvenir de votre grossesse et de votre accouchement. Par ailleurs, il est à noter que le sang d’une empreinte placentaire a tendance à pâlir avec le temps et le papier ayant absorbé le sang peut gondoler. Contrairement aux empreintes originales qui se dégraderont avec les années, ses créations transcendent le temps et les ans, vous replongeant à chaque regard dans l’émotion de la naissance de votre enfant.

Rituels autour du placenta | Cocoon Bien Naître | Accompagnante
Crédit photo : Arbre de vie

L’empreinte devient une œuvre d’art que vous serez fier d’exposer sur un mur pour des raisons sentimentales et esthétiques. Il s’agit d’un souvenir personnalisé, vivant, « empreint » d’émotions, qui vise également à modifier la vision populaire du placenta comme étant un « déchet » biologique devant être détaché du bébé et jeté au plus vite après la naissance.

Pour en savoir plus, je vous invite à visiter sa page Facebook. Le processus est très simple, il suffit de lui envoyer par courriel une numérisation de l’empreinte placentaire. Après retouche, elle vous envoie le fichier par courriel. Son forfait peut inclure l’impression (et l’expédition par courrier) de l’empreinte. Il est aussi possible de rajouter le nom de l’enfant ou un texte à côté de l’arbre.

Rituels autour du placenta | Cocoon Bien Naître | Accompagnante
Crédit photo : Arbre de vie

 

Récupérer son placenta après la naissance

Pour les femmes donnant la vie en maison de naissance ou à domicile, il a toujours était facile de récupérer le placenta et de l’honorer par un rituel. Le processus est plus compliqué lorsqu’on accouche à l’hôpital car le placenta est encore largement considéré comme un déchet biologique. Néanmoins une circulaire ministérielle datée du 13 juillet 2017, vous autorise désormais à l’emmener, sauf conditions particulières. Une victoire pour certaines femmes qui devaient presque voler ce précieux organe qui leur appartient.

Cela reste encore une pratique peu connu et il faudra peut-être que vous insistiez auprès du personnel médical si vous devez y donner naissance.

 

Pensez-vous pratiquer un rituel autour du placenta ?

N’hésitez pas à inclure dans votre plan de naissance.

Jocelyne Gaudy, Infirmière et Accompagnante à la naissance

Jocelyne Gaudy, accompagnante à la naissance | Cocoon Bien Naître

Maman de 2 garçons nés en 2003 et 2011, ma vision de la naissance et de la grossesse a été complètement chamboulée par ma formation d’accompagnante à la naissance et les formations suivies par la suite.

Au quotidien j’occupe le métier d’infirmière, un travail qui me passionne et qui se conjugue très bien avec celui d’accompagnante. J’ai travaillé durant plus de 10 ans avec des bébés prématurés ; un domaine à la fois difficile et plein d’espoir, où la vie est si précieuse qu’on la maintient par des tas de fils!

En tant qu’accompagnante à la naissance, je vous aide à mieux vivre votre grossesse, votre accouchement et l’accueil de votre nouvel enfant. Je vous encourage à prendre soin de lui en vous enseignant l’art du massage pour bébé et du bain relaxant, véritable moment de détente après la naissance ou durant la période des coliques.

 


L’ensemble des articles du blog peut être partagé dans un but non lucratif. Néanmoins, merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source cocoonbiennaitre.com lorsque vous le faîtes.

Eviter le déclenchement, favoriser le travail naturellement | Cocoon Bien Naître

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *