La toux qui change tout. Quand Une Maman rencontre l’asthme

La toux qui change tout. Quand Une Maman rencontre l’asthme

Ouf, plus un bruit.

20 :00 – Top-chrono! Les enfants sont couchés.

20:10 – La plus petite tousse … on attend….Toux prise 2 puis prise 3…

Je me décide à monter offrir de l’eau, installer l’humidificateur, quelques gouttes d’huile d’eucalyptus, un bec et au dodo.

20:30 – On recommence la danse, on enlève quelques toutous, on vérifie la température, tout est parfait. Une petite incantation au dieu de la toux pour demander une belle nuit, pas de grippe, de bronchiolite ou de faux croup ‘’Please’’!

21:15 – Respirations sifflantes, un peu de tirage sous les côtes, les narines battent le tempo, hé merde on est partie pour une nuit d’enfer…. L’incantation n’a pas fonctionné!

22:00 – Qu’est-ce qu’on fait, sur YouTube il n’y a pas de vidéos pour démêler les 20 000 sortes de toux possible … 811, urgence, respiration on va l’urgence!

TADAM! LE VERDICT TOMBE : ASTHME

3:50 am 

Et si c’était de l’asthme ?

Le dépliant m’apprend qu’au Canada, la prévalence de l’asthme chez l’enfant a quadruplé au cours de la dernière décennie. C’est l’une des principales causes d’hospitalisation chez les enfants et l’une des raisons les plus fréquentes de visites à l’urgence.[1]

3 :51 am – Mon cerveau de maman surchauffe.

L’asthme est une maladie respiratoire chronique caractérisée par l’inflammation et l’obstruction (partielle et réversible) des bronches. Les voies aériennes étant hypersensibles, elles réagissent en se contractant et s’obstruant lorsqu’elles sont irritées, ce qui rend la respiration difficile.

L’obstruction est causée par trois mécanismes :

  • l’inflammation de la paroi interne des bronches;
  • la contraction des fibres musculaires qui entourent les bronches (bronchoconstriction);
  • la production d’un surplus de mucus (sécrétions épaisses) qui bloque les bronches.
Asthma_airway_F
poumon.ca

Cette obstruction des bronches peut entraîner le ou les symptômes suivants :

  • de l’essoufflement;
  • une oppression thoracique;
  • une respiration sifflante;
  • de la toux;
  • des sécrétions (mucus).

Qu’est-ce qui cause l’asthme?

Les causes exactes de l’asthme ne sont pas encore complètement déterminées. Cette maladie est probablement la conséquence d’interactions complexes entre plusieurs facteurs génétiques (prédisposition familiale) et environnementaux : fumée de cigarette, poussière, qualité de l’air, allergènes, infections respiratoires, etc. 

dialogue.gif
allergienet.com

Aurais-je pu prévenir les crises d’asthme?

  1. L’allaitement maternel

En allaitant on respire de potentiels allergènes dans l’air, ceux-ci peuvent passer dans le lait et être transmis au bébé. Cette voie de transmission d’un allergène serait particulièrement efficace pour rendre un enfant tolérant à cet allergène.[2]

  1. Les soins chiropratiques

La chiropratique peut amener une diminution des symptômes, une réduction de la fréquence de prise de médication et une amélioration de la qualité de vie.

Il se peut que la mobilité de la cage thoracique de votre enfant soit réduite. Une correction des articulations entre les côtes et les vertèbres pourra l’aider à respirer à sa pleine capacité mécanique. En empêchant l’expansion maximale de la cage thoracique, une restriction au niveau des articulations des côtes et des vertèbres peut également être un facteur aggravant des symptômes de l’asthme.

Une subluxation vertébrale peut également être impliquée dans le mauvais fonctionnement des bronches. La mécanique inadéquate entre deux vertèbres entrave la communication du nerf. Irrité, le nerf n’est plus en mesure de transmettre adéquatement l’influx nerveux, entraînant la vasocontraction des bronches. [3]

BANG la vasocontraction des bronches est une autre des voies vers l’asthme!

 

De retour à la maison … 5:15 am           

 MISSION maison anti-crise d’asthme !

Vérifier s’il y a présence d’irritants pulmonaires dans notre environnement.

  • Si la fumée de tabac est en cause, il est recommandé de cesser de fumer !
  • À la cuisine, évitez les aérosols pour nettoyer les fours (ammoniac, soude caustique…).
  • Dans la laverie, méfiez-vous de produits avec enzymes, agents de blanchissement libérant du chlore, dichloro-isocyanurate.
  • Dans la salle de bain, on élimine les produits en aérosols.
  • La chambre à coucher, c’est les acariens « Dermatophagoïdes pteronyssinus. »
    • L’air est souvent trop sec, pensez aux humidificateurs durant la saison froide.
    • Les toutous qui prennent souvent plus de place dans le lit que l‘enfant devront retourner à
    • la salle de jeux.
    • Évitez tapis, couverture de fourrure et peluches.
    • Les oreillers et édredons en plumes ne doivent pas rentrer dans la chambre de l’asthmatique.
    • Il faut un matelas de mousse gainé de plastique.
  • Les systèmes de climatisation ou d’humidification des intérieurs doivent être régulièrement inspectés et traités car ils représentent un excellent moyen de diffusion de virus, bactéries, champignons et autres allergènes.

 

7:15 am – Faire déjeuner enfants et bestioles…

NON, pas notre chien à la SPA ??

Les allergologues ont toujours dit que l’exposition aux animaux peut accroître le risque qu’un enfant développe de l’asthme. Ils ont fait fausse route selon le Journal of the American Medical Association (JAMA). Selon eux les enfants qui grandissent dans une maison ou vivent plusieurs animaux sont moins susceptibles de développer de nombreuses allergies associées à l’asthme.[4] FIOUF !

9:00 am- Petite lecture.

L’alimentation PRO-POUMON !

Les chercheurs ont démontré que les enfants ayant une alimentation pauvre en légumes et en vitamine E étaient trois fois plus susceptibles de souffrir de symptômes de l’asthme que ceux avec une diète équilibrée.[5]

Une diète riche en gras polyinsaturé (margarine, friture, huiles végétales) double le risque de maladie respiratoire chez l’enfant.

La grande consommation de gras polyinsaturé augmente l’apport d’oméga 6 et diminue l’apport d’oméga trois, augmentant les risques inflammatoires généraux.[6]

La consommation d’ail, d’oignon, de poireaux et d’échalotes, qui contiennent tous des substances appelées allium, serait également bénéfique pour contrer la réaction inflammatoire de l’asthme.

10:00 am – Départ pour l’épicerie.

10:02 am – Je rencontre ma voisine qui vient d’apprendre qu’elle a un bébé en siège.

 11:02 am – TOUJOURS PAS D’ÉPICERIE!

Suite la prochaine fois, Une Maman vous parle de l’accouchement d’un siège!

Dr Marie-Pier Coll, Chiropraticienne au Centre chiropratique familial de Drummondville

Marie-Pier Coll3

Un petit mot sur le Dre.Marie-Pier Coll : pour elle la chiropratique est plus qu’un métier, c’est une destinée. C’est une professionnelle sensible à la réalité des familles, à l’écoute des besoins de chacun. Elle sait prendre le temps de guider chacun de ses patients comme un membre de sa famille. Elle a accueillis des patients allant de quelques heures de vie à 92 ans. Ses formations complémentaires en périnatalité lui permettent en outre de prodiguer des soins spécialement adaptés aux femmes enceintes et aux enfants.


L’ensemble des articles du blog peuvent être reproduits et partagés dans un but non lucratif. Merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source www.cocoonbiennaitre.wordpress.com lorsque vous partagez.

signature fond bleu

 

 


[1] 01-09-06 Hôpital de Montréal pour enfants – SW

[2] Nat Med. 2008 Feb;14(2):170-5. doi: 10.1038/nm1718. Epub 2008 Jan 27.

Breast milk-mediated transfer of an antigen induces tolerance and protection from allergic asthma. Verhasselt V1, Milcent V, Cazareth J, Kanda A, Fleury S, Dombrowicz D, Glaichenhaus N, Julia V.

[3] L’Association pulmonaire du Québec Bronfort G, Evans R, Kubic P, Filkin P. Chronic pediatric asthma and chiropractic spinal manipulation: a prospective clinical series and randomized clinical pilot study. J Manipulative Physiol Ther. 2001;24:369–377

[4] JAMA 2001 ; 288 :963-972

[5] Thorax 2001 ; 55 : 775-779

[6] Thorax 2001 :56 : 589-595

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *