Faites vibrer votre grossesse avec le chant prénatal

Faites vibrer votre grossesse avec le chant prénatal

Chanter nous fait prendre conscience de notre respiration et des vibrations sonores dans notre corps. Chaque son fait résonner un endroit bien précis.  Le chant prénatal aide les mamans et les bébés à vraiment vibrer ensemble.  C’est la conscience de ces vibrations qui va installer une détente chez la maman et chez son bébé ainsi que de l’ouverture pour laisser passer l’enfant à naître.

Dans quasiment toutes les cultures, le fait de chanter durant la grossesse et pour le nouveau-né, est issu d’anciennes traditions qui se perpétuent. Tout le monde le fait de façon plus ou moins naturelle.

Pratiqué depuis plus de 40 ans, le chant prénatal a été élaboré dans sa forme actuelle, par Chantal Verdière et Marie-Louise Auché (France).

Dans le ventre de sa maman

Les sons qui parviennent jusqu’à l’utérus ne subissent pas d’atténuation notable. Ils passent du liquide amniotique aux tissus, aux os et à d’autres liquides physiologiques. Ceux-ci ont presque les mêmes caractéristiques de transmission des sons que l’oreille. Le nourrisson entend bien avant que ses oreilles soient formées.  Il semble que la voix chantée est perçue encore plus clairement que tous autres sons.

 

L’enfant est sensible à la voix de ses parents et au sens des mots qu’ils prononcent. Ainsi se tissent avant la naissance une relation et un dialogue profond entre eux.  Le bébé ne perçoit pas que les sons extérieurs. Il entend tous les sons organiques comme le cœur de sa maman et le sien qui battent dans un rythme 2 contre 3 mais aussi la respiration et la digestion de celle-ci.  Ces sons constants et sécurisants sont associés aux mouvements naturels de sa mère.

 

L’empreinte que reçoit le fœtus est irremplaçable

On note que la voix féminine vibre dans le haut de notre corps.  Le bébé à qui on a chanté pendant la grossesse, naît les dix doigts déliés, ses mains bougent dans la même direction que son regard.  Il semble écouter et regarder avec ses mains.

 

Quand c’est papa avec sa voix plus grave qui a chanté tout au long de la grossesse, on a remarqué que les bébés avaient une vigueur exceptionnelle dans les jambes.  Les sons graves vibrent dans le bas du corps.  Il est donc important, pour un meilleur équilibre, d’avoir toutes ces gammes de sons.

 

La vibration, dans le ventre et le bassin, obtenue par des sons graves, aide à bien positionner le bébé en fin de grossesse. À partir du 8ème mois, le crane est assez volumineux pour que la vibration l’attire vers le bas, ce qui permettra aux bébés se présentant en siège, de possiblement se retourner.

Pendant le travail de l’accouchement

Les vibrations sonores donnent force au corps, aident à soulager la douleur et ouvrent le passage au bébé.

Comme les sons graves vibrent dans  le ventre, le bassin, les hanches et le périnée, il convient de les utiliser au moment de l’accouchement.  La fréquence vibratoire est plus importante que le volume ou la longueur du son.

Pour permettre que le son soit continu, il est conseillé que le conjoint ou l’accompagnante, fasse ces sons en même temps que la maman et respire de façon alternée. Il y a beaucoup de bénéfices à faire ces sons pendant les contractions, l’endorphine est libérée et cela aide à gérer la douleur.  Les contractions deviennent moins violentes. S’installe une détente et de l’ouverture.  Concrètement, le son débute dès le tout début de la contraction, le couple fait un son le plus grave possible, le maintient en continu (respiration alternée) jusqu’à ce que la contraction soit complètement terminée.

Les sons graves n’aident pas pendant la poussée.  Il faut des sons de tension pour une poussée efficace.  Le oooo——issssss en octave aide si la maman se sent à l’aise de le faire.

Avec le chant prénatal on apprend

Des Berceuses 

Tous les bébés reconnaissent les berceuses, qu’elles soient en 2 temps ou en 3 temps. Le bébé perçoit in utero son rythme cardiaque et celui de sa mère qui ne sont pas synchrones et pas au même tempo, la superposition de ces deux rythmes cardiaques donnent la sensation de 3 temps contre 2 ou 2 temps pour 3 que l’on retrouve dans la berceuse. En naissant, ils sont littéralement en manque. Chanter des berceuses coller contre la maman ou les papas les apaisent.

 

Des chansons balançoires 

En prénatal : Le bébé perçoit en permanence les mouvements de sa mère.  La balançoire permet de l’amplitude au mouvement qu’il ressent.

En postnatal : Le balancement du bébé permet de le faire bouger de façon naturelle et le calme. Le balancer dans tous les axes, met en mouvement le liquide céphalo-rachidien et permet une stimulation neurologique du développement psychomoteur du bébé.  De plus, papa peut très bien le faire.

 

Des jeux vocaux

Très utiles pour découvrir et ressentir les vibrations du corps et pour apprendre à bien respirer dans le ventre.

 –

Des percussions corporelles

En prénatal : Les percussions corporelles enlèvent les tensions et réveillent les résonateurs, renforcent le système sanguin, décontractent et soulagent. Elles favorisent la mobilité et aident pour la laxité (douleurs ligamentaires).

Pendant l’accouchement : Les percussions corporelles soulagent la douleur.

Elles peuvent aussi réenclencher les contractions lors d’un arrêt de travail et elles redonnent de l’énergie.

 

***

Tout comme des vagues, les contractions accompagnées de sons et de mouvements, vont amener la vie au monde.

Chanter pour le plaisir,

Pour faire le vide,

Pour se détendre ou pour s’évader,

Pour s’amuser,

Pour créer des liens,

Pour créer de l’ouverture,

Faites vibrer votre grossesse.

***

*A noter qu’aucune compétence en chant n’est requise pour suivre les cours de chant prénatal. 

 

Gail Smith, Accompagnante à la naissance et animatrice en chant prénatal

450-464-8858

gailsmith33@hotmail.com

Faites vibrer votre grossesse avec le chant prénatal | Cocoon Bien NaîtreJe suis bachelière en chant classique et en musicothérapie. En plus de donner des cours de chant et de guitare, je fais des spectacles et je dirige l’ensemble vocal féminin les folles harmonies.  Mon métier de musicothérapeute me permet d’allier mes deux passions, la musique et les êtres humains.  Je suis maman de 3 garçons qui sont maintenant des papas eux-mêmes. Lorsqu’ils étaient petits, j’étais bien impliquée  dans tout ce qui entoure la naissance et la petite enfance.  J’ai été monitrice de La Ligue La Leche pendant 10 ans.  Depuis plus d’un an, j’ai orienté ma pratique vers le périnatal.  Je suis allée faire plusieurs formations, dont celle en accompagnement à la naissance et en animation de chant prénatal.  Au cours des années, je raffine de plus en plus mes intérêts et mes rêves.

N’y a-t-il pas plus beau cadeau que la vie.

 


L’ensemble des articles du blog peut être partagé dans un but non lucratif. Néanmoins, merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source cocoonbiennaitre.com lorsque vous le faites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *