Avoir une accompagnante à la naissance, le meilleur des 2 mondes

Avoir une accompagnante à la naissance, le meilleur des 2 mondes

Pour faire une histoire courte …. Tout a commencé à ma 3ème grossesse.

Étant une personne à la personnalité plutôt calme et sereine … tout ce qui touchait les accouchements à l’ambiance « zen » m’attirait beaucoup. J’ai tout de même choisi d’avoir des suivis en clinique pour mes premières grossesses.

Pour mon 4ème bébé je me suis informée sur le  suivi « sage-femme ». Nous sommes ressorti mon conjoint et moi un peu déçu de ce qu’offrait ce service  (le peu d’heures passées en maison de naissance à la suite de l’accouchement était un gros point et les nombreux « ouin mais s’il arrivait si …s’il arrivait ça …. se serait transfère à l’hôpital »).

 

En bout de ligne  nous  avons finalement décidé de prendre le suivi en clinique de périnatalité. Étant tout de même très déçu par cette option, j’ai décidé de faire des recherches pour voir s’il n’y aurait pas quelque chose qui pourrait me permettre d’avoir le suivi et l’accouchement le plus près de ce que je souhaitais.

 

C’est a ce moment-là qu’on m’a fait découvrir LES ACCOMPAGNANTES À LA NAISSANCE!!  J’aurais finalement le meilleur des deux mondes.

 

Après avoir appelé et pris mon rendez-vous avec l’accompagnante, elle est venue nous voir chez nous pour nous expliquer tout ce qu’elle offrait comme suivi, comme services etc. J’ai accroché tout de suite … Je me disais que j’allais enfin avoir mon suivi « presque parfait » celui qui se rapprochais le plus de ce que je désirais.

 

Ce que je recherchais surtout c’était le fameux lien que l’on développe avec notre accompagnante , qui devient presque en fait une bonne amie ou une complice je pourrais dire … et bien sur le fait qu’elles donnent énormément de place au papa.

 

Bien que j’ai commencé mon suivi un peu tard dans ma grossesse … j’ai adoré les quelques rencontres où j’ai appris beaucoup et qui étaient vraiment intéressantes, même si j’en étais à ma 4ème grossesse. Ce que j’adorais aussi c’est qu’elle devenait disponible pour moi 24/7 à partir d’un certain nombre de semaines. Je pouvais l’appeler ou la texter si j’avais des inquiétudes ou des questions et bien sûr … si je croyais que mon travail commençait 😉

 

Arrive le soir de mon accouchement, mes eaux ont crevé vers 2h20 am. J’ai appelé Karine mon accompagnante pour lui dire que je partais pour l’hôpital. Nous sommes arrivés à quelques minutes d’intervalle. J’ai été branchée au monitoring avant de pouvoir sauter dans le bain, je n’étais pas encore dilatée mais mon col était effacé complètement … Karine faisait penser à papa de manières subtiles à appliquer toutes les méthodes apprises pour m’aider à me relaxer.

Rendu à la fin du temps de monitoring j’ai commencé à sentir que la douleur était différente. Karine était là pour rappelait au papa d’informer le doc que je ne voulais pas la péridurale. Il transmettait les informations afin que je n’ai pas à me sortir de mon  »cocon ». Lorsqu’il a fallu me lever, j’ai senti une importante pression vers le bas et j’ai ressenti l’envie de pousser. L’infirmière me demande de retenir l’envie  tant que le médecin n’est pas arrivé!

Karine est venue vers moi pour me dire ces paroles qui m’ont parues siiii douce à ce moment-là : « écoute ton corps …. s’il te dit de pousser – pousse …de toute façon l’infirmière aura pas le choix de prendre le bébé à sa sortie ….va s’y écoute toi ! »

Et voilà qu’en une seule poussée Lyvia est arrivée, il était 3h39 am. On a mis bébé sur mon ventre.

 

J’ai adoré le soutien de mon accompagnante, son calme et le fait qu’elle rappelle à papa trop stresser ….les choses à faire.

 

Elle est restée avec nous jusqu’à ce qu’on me transfère dans ma chambre. Elle a attendue pour bien me dirigée dans ma décision nouvelle d’allaiter ce bébé.

 

Ce fut l’accouchement que j’ai le plus aimé et où j’étais le plus en contrôle de moi-même .

 

Debbie Gauthier

Avoir une accompagnante à la naissance c'est le meilleur des 2 mondes | Cocoon Bien Naître


L’ensemble des articles du blog peut être partagé dans un but non lucratif. Néanmoins, merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source cocoonbiennaitre.com lorsque vous le faîtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *