Hommage à mon allaitement | Cocoon Bien Naître

Hommage à mon allaitement | Cocoon Bien Naître

Ce soir, j’ai compris pourquoi j’aimais tant mon allaitement.

C’est la seule façon pour moi de rencontrer encore et toujours ce si petit être qui a tant besoin d’amour, de réconfort, de confiance.

Quand je le regarde chercher le sein avec son fouissement, qu’il l’attrape fièrement et que petit à petit il s’endort en le tenant entre ses petites mains, je le revois à la naissance, il a gardé exactement le même visage, les mêmes traits et c’est juste pendant ces moments là que je peux vraiment le voir.

Petit garçon de 18 mois qui redevient un nourrisson au sein…

L’allaitement détient ce pouvoir magique de toujours me ramener à notre tout début, là où l’amour est né. Que les nuits sont dures, parfois je suis tellement fatiguée, épuisée, vidée, je rêve seulement de dormir plusieurs heures d’affilées, je prie pour qu’il s’endorme seul, j’espère qu’il se calmera seul, j’espère qu’il sera moins dépendant de moi…

Ce soir, alors qu’il pleurait à chaudes larmes car il ne sentait plus ma présence, j’ai réalisé qu’il m’aimait, qu’il m’aimait tellement…Tellement fort qu’il avait peur de me perdre, peur que je l’abandonne, peur d’être seul… Et quand je lui ai donné le sein… Il était tellement apaisé, tellement soulagé, il se sentait tellement aimé et confiant…

Comment je pourrais regretter de ne pas dormir pour le voir comme ça? Comment je pourrais arrêter? Malgré les moments difficiles, rappelons nous encore et toujours, que chaque soir que nos enfants s’endorment à notre sein, ils s’endorment apaisés, comblés, heureux, prêts à conquérir l’univers des rêves. Ils s’endorment tellement confiants, ils se sentent tellement écoutés, rassurés et tellement aimés! N’est ce pas ça le plus important au final…

Un jour j’aurai entièrement comblé son besoin de confiance, d’assurance, de sérénité, et ce jour là il décidera de dire adieu à mon sein. Ce jour là je me souviendrai encore de ce tout petit nourrisson qui avait juste besoin de sa mère et de son sein pour lui construire un monde plus rassurant et plus doux.

Alors je sais que ,ce jour là, j’aurai réussi.

Bonne nuit, pleins de réveils magiques et de câlins au sein

Adeline, Maman de « Panmotte »

Un immense merci à Adeline de m’avoir laissé l’honneur et le plaisir de vous partager son témoignage ! Merci également à Katia Pechard Photographe de me laisser la joie de vous partager son travail !

Et vous? Comment vivez-vous votre allaitement ?

Racontez-moi votre histoire en commentaire.

Jocelyne Gaudy, Accompagnante à la naissance

Jocelyne Gaudy, accompagnante à la naissance | Cocoon Bien Naître
Crédit photo : Katia Péchard

Maman de 2 garçons nés en 2003 et 2011, ma vision de la naissance et de la grossesse a été complètement chamboulée par ma formation d’accompagnante à la naissance et les formations suivies par la suite.

Au quotidien j’occupe le métier d’infirmière, un travail qui me passionne et qui se conjugue très bien avec celui d’accompagnante. J’ai travaillé durant plus de 10 ans avec des bébés prématurés ; un domaine à la fois difficile et plein d’espoir, où la vie est si précieuse qu’on la maintient par des tas de fils!

En tant qu’accompagnante à la naissance, je vous aide à mieux vivre votre grossesse, votre accouchement et l’accueil de votre nouvel enfant. Je vous encourage à prendre soin de lui en vous enseignant l’art du massage pour bébé et du bain relaxant, véritable moment de détente après la naissance ou durant la période des coliques.

 


L’ensemble des articles du blog peut être reproduit et partagé dans un but non lucratif. Merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source cocoonbiennaitre.com lorsque vous partagez.

7 réactions au sujet de « Hommage à mon allaitement | Cocoon Bien Naître »

  1. Magnifique texte rempli d’amour . L’allaitement c’est un art . Maman d’une petite fille de 3 ans j’allaite encore à ce jour . j’avoue que cela n’a pas été facile tous les jours… Certaine fois j’avais le sentiment de faire que cela de mes journées … J’avoue également que certains jours j’avais l’envie de tout arrêter car tellement fatiguée de ces nuits entrecoupées. Mais j’y suis arrivé , j’ai tenu bon… Je vous souhaite une belle continuation avec tout l’amour possible !

    1. Je suis en plein dedans et j’avoue que je passe par les mêmes sentiments. Alors j’ai envie de dire tout simplement merci ! Ça redonne courage ! C’est tellement beau de la voir sereine, d’avoir ce contact si proche avec ma fille.

  2. Comme c’est vrai tout ça! ma fille de deux ans (endormie au sein;)) vous donne raison 😉 et tant pis pour ceux qui ne comprennent pas: il passe à coté de la belle expérience qui soi (et qui s’arretera suffisamment tot, finalement)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *