Mon accouchement de rêve à domicile #smar2016 #accouchementrespecté

Mon accouchement de rêve à domicile #smar2016 #accouchementrespecté

Ma latence a commencé le 23 février vers 12h, un peu avant la sieste de mon fils, Théo. On a dîné et fait la sieste ensemble (juste nous 2, pour la dernière fois). J’avais déjà eu des contractions de façon irrégulière et pas très intense, mais là, les sensations étaient quand même différentes des autres jours.

J’ai appelé Julie-Anne, ma sage-femme, vers 16h. Elle m’a dit d’aller prendre un bain et de bien manger avant (au cas où ça « starterait » avec le bain). J’ai soupé avec Loïc, mon conjoint et notre fils puis je suis allée dans le bain pendant environ 2h. J’étais dans ma bulle et j’écoutais ma playlist d’accouchement. Mes contractions se rapprochaient aux 10-15 minutes environ, mais tout a stoppé quand je suis sortie du bain. J’étais déçue.

Le reste de la soirée s’est déroulé comme d’habitude. On a écouté un film avec Théo, on a joué. J’ai laissé un message vocal à ma sage-femme pour l’avertir que ça s’était calmé et que j’allais me coucher. J’ai bercé Théo pour le dodo. Je me doutais de quelque chose au fond de moi, je regardais Théo dormir dans mes bras et je me disais que c’était la dernière fois qu’il était mon petit bébé à moi toute seule. J’ai hésité avant de le déposer dans son lit. Je me suis allongée à côté et je l’ai regardé dormir, puis je me suis assoupie.

Réveil brusque à 23h avec une contraction assez vive!

J’ai aussi très faim.

Je me lève et je vais rejoindre Loïc dans le salon qui joue à son jeu vidéo. Je grignote un peu en faisant du ballon et en faisant rouler mon bassin dessus. Loïc me dit de retourner me reposer au cas où. C’est ce que je fais.

Re-réveil vers 2h du matin avec des contractions irrégulières mais quand même bien senties !

J’appelle Julie-Anne pour la ré-informer. Elle me dit de retourner dans le bain pour voir comment ça s’enligne et de la rappeler quand ça semble se rapprocher (j’étais aux 10-15 minutes encore à ce moment-là). Elle m’a dit de relaxer car ça peut être encore long avec des contractions aux 10 minutes (c’est fou comme on oublie toute la théorie de doula/sage-femme quand on est dans les contractions hihi)

Je retourne me mettre dans le bain avec mes chandelles et ma belle ambiance douce de 2h à 5h. Mes contractions se rapprochent sans pour autant se régulariser. Je fais plusieurs selles « typique » d’un accouchement imminent … je perds beaucoup de bouchon muqueux avec filament de sang … Je finis par sortir du bain parce que j’ai trop faim. Je vais donc manger « mon fameux wrap aux avocats » qui m’a suivi dans mes craving de grossesse.  J’en profite pour informer ma Super-Doula, Valérie. 

Je rappelle Julie-Anne, ma sage-femme, un peu après pour lui dire que mes contractions sont aux 5-7 minutes sans pour autant être régulières, mais une coche plus douloureuses. Elle m’annonce qu’elle est en route!! Je vais réveiller mon conjoint pour l’avertir de la situation. Il se réveille doucement et commence à préparer le set-up pour notre accouchement à domicile.

Théo dort toujours, je vais le voir, lui caresse les cheveux en prenant une petite contraction.

J’avertis ma Doula que mes sage-femmes sont en route. 30 minutes après, je suis aux 4 minutes, je lui écris qu’elle peut s’en venir.

Tout est prêt!

Ma sage-femme arrive. Elle commence à installer son matériel sur le bureau qu’on a prévu pour elle, je suis sur le ballon et je prends quelque petites contractions par-ci par-là. On jase et le soleil commence à se lever dans notre super grand salon (endroit prévu pour la naissance).

J’informe Jennely, une amie, qu’on est en train de se préparer, que c’est ben relaxe et que Théo fait encore dodo. Je lui demande si elle peut s’en venir tranquillement pour s’occuper de lui le moment venu, comme convenu.

Vers 7h environ tout le monde est là. Théo s’est réveillé doucement et il est bien content d’avoir autant de monde chez lui!

Pendant ce temps, mes contractions se rapprochent et s’intensifient doucement. Je me promène dans le salon et dans la cuisine. J’apprécie le moment. Nous sommes tous dans la cuisine, les sages-femmes en train de prendre un café et de jaser ensemble, Valérie est près de nous et prend des photos. Théo, Loïc et Jennely déjeunent ensemble. Moi je suis debout à laisser les contractions s’installer peu à peu.

Julie-Anne et Valérie me proposent de m’allonger sur le sofa pour m’aider à décrocher un peu, car je me promène partout avec mes contractions et je jase un peu trop à leur goût. Je m’allonge donc sur le sofa. Loïc et Valérie discutent ensemble en me massant, ça fait du bien ! Mes contractions commencent à faire mal, je crispe mes orteils…

Comme j’étais en toujours en phase de latence, les sages-femmes ont quittaient temporairement pour se rendre à une réunion. Je devais les rappeler quand le travail actif commençait. Pendant leur absence, je n’arrêtais pas de faire pipi et d’avoir des contractions, intenses et rapprochées. J’étais encore capable de parler encore avec mon conjoint et ma Doula. Je leur ai demandé de me faire couler un bain. Je suis passée en travail actif presque au moment où j’y ai mis les pieds. Loïc les a rappeler les sages-femmes vers 9h30 pour leur dire de revenir (peu de temps après leur départ!).

Je suis aux 2 minutes et j’ai parfois des contractions qui se chevauchent…mais je parle encore avec Valérie! Je lui verbalise que je trouve ça long avant que le travail actif embarque (alors qu’il était déjà là) que j’ai hâte que ça soit fini et que je vois enfin mon joli bébé tant attendu. Elle me rassure comme elle sait si bien le faire et me rappelle que oui bébé sera là très bientôt! J’aime entendre jaser de l’autre côté de la porte, j’aime que Théo fasse des allers-retours entre la salle de bain et les autres pièces où il joue avec Jennely. Il observe beaucoup ce que les sages-femmes font, je me dis que je ne peux pas demander mieux comme naissance et que bébé 2 sera bien accueilli.

Valérie m’incite beaucoup à plonger dans les contractions. C’est ce qui m’aide à vraiment décrocher et partir dans ma bulle. J’ai les yeux fermés, je gémis un peu et je ne parle plus sauf pour verbaliser la douleur que je ressens. J’entends vaguement les sages-femmes qui sont de retour. Julie-Anne vient s’installer près du bain avec Valérie et les deux me tiennent compagnie pendant que je déconnecte peu à peu…Elles se relayent pour me masser le dos et me flatter les bras et les épaules, ça me fait vraiment du bien. Valérie remplie ma bouteille d’eau, j’ai tellement soif! Elles me répètent de laisser aller, de continuer à bien respirer. Elles me disent que je suis bonne, de laisser mon bébé descendre, qu’il sera bientôt dans mes bras. Ce sont ces beaux gestes et ces douces paroles qui m’aident à vraiment bien prendre mon rôle en main et à laisser venir le bébé.  Pour l’avoir déjà vécu, je me répète mentalement d’accepter chaque contraction, de respirer doucement, de laisser ma bouche molle, j’accueille la douleur comme un vieil ami et je me dis que c’est temporaire, que j’en suis capable!!

Pendant ce temps, Loïc et Sophie, la deuxième sage-femme, s’occupent de remplir ma piscine. Je passe un long moment assise dans le bain et mes contractions deviennent de plus en plus douloureuses. Je me dis que « Je n’y arriverais jamais!! ». Je me dis que « J’en ai pour quelque heures encore, comment vais-je faire!? ». Je me dis aussi que ça ne se peut pas que je sois déjà rendu là!!

Puis instinctivement, je me mets à genoux et mes eaux crèvent! Puis je me met à 4 pattes, j’entends Valérie et Julie-Anne se dirent: »Ohh, ça s’en vient » (je crois qu’elles ont vu la ligne mauve de ma craque de fesse hihi).

J’ai jamais eu de toucher vaginal alors je n’ai jamais su à combien j’étais et ça me convenait comme ça!

J’ai quelques contractions et tout déboule! Ça pousse ET ça chauffe! Je dis que « Ça chauffe » à Valérie et la scène me fait rire intérieurement. Valérie qui avertit les sages-femmes, elles qui courent presque pour prendre leur matériel, Loïc qui observe la « panique » et demande ce qui se passe …

Valérie et Julie-Anne m’aident à sortir du bain, je me rends doucement à la piscine. Bizarrement je ne sens pas que ça pousse SI FORT alors je ne comprends pas pourquoi ça chauffe ?!  J’en suis même rendu à croire que j’ai une bande de col et que ça pousse alors que je ne suis pas encore complètement dilaté!

J’embarque donc dans la piscine et je m’installe la poitrine appuyée contre le rebord. Je sais qu’il y a ma Doula et mes sages-femmes pas loin de moi, Loïc à mes côté et je remarque que Jennely porte Théo au dos. Je me sens bien entourée et en sécurité.

À la première contraction je pousse un bon coup, je sens la tête avancer puis reculer. Je me dit « Oh ça va être long, j’aime pas ça! » Seconde contractions je sers les doigts de Loïc tellement fort que je me surprend à penser que je vais les casser. Je verbalise la douleur avec un beau gros son grave, un looong « chant » et une longue poussée physiologique, et pouf la tête sort d’un seul coup! Ça m’a tellement prise par surprise que j’ai lâchée un cri de peur! Et instinctivement, je tiens sa tête et je flatte ses petits cheveux en attendant la prochaine contraction avec Loïc à mes côté qui colle sa tête contre la mienne. Je lui dit de rester comme ça près de moi.

Témoignage SMAR 2 bébé lotus
Photo privée, ne pas reproduire svp – ©Capteuse de vie photographie, par Valérie Turcotte

Puis j’attrape bébé 2! La sensation d’accueillir son enfant soi-même…wow! Je n’ai aucun mot pour le décrire! (C’est très différent de la naissance de Théo que je n’ai pas voulu toucher, ni accueillir moi-même tellement j’étais envahie par mes émotions)

Bébé a le cordon autour du torse (comme un sac en bandoulière). Les sages-femmes l’ont fait culbuter pour le défaire rapidement et j’ai pu coller bébé sur moi! À peine quelques secondes après, elle poussait son premier cri! Je lui ai parlé pour la rassurer. Je me sentais tellement bien, j’étais consciente de ce qui se passait, je lui disais « Allo mon chaton! »

Théo était présent et à très bien vécu tout ça. Il jouait, regardait ses émissions, se promenait, observait beaucoup et venait me voir quelque secondes par-ci par-là. Lors de la poussée il a très bien réagi et disait « Bébé! » en la pointant du doigt ! Je suis très heureuse de l’avoir inclus dans la naissance, je ne regretterais jamais mon choix!

Je réalise que j’ai eu mon accouchement de rêve!

Quelques minutes après j’ai expulsé le placenta. On l’a laissé flotter dans un petit bol près de nous quelque instants avant que l’on sorte de la piscine.

Je n’ai pas pu rester très longtemps dans la piscine car elle n’a pas eu le temps de se réchauffer pleinement, étant donné que l’accouchement a été assez rapide. Mais ça ne m’a pas du tout déranger, j’avais pu accoucher dans l’eau et j’étais heureuse!

Nous avons eu notre première « tétée de bienvenue » dans le lit en mangeant de bons fruits et du yogourt de coco, le tout préparé par ma superbe Doula! Théo s’en donnait à cœur joie et picossait dans mon assiette que je partageais bien sûr volontiers avec lui!

Malgré toutes mes 1001 craintes durant ma grossesse et quelques petits désagréments post-partum, je suis bien heureuse de dire que mon accouchement a été parfait pour moi et que j’ai eu mon beau cercles de femmes (et 2 hommes) pour m’aider et me soutenir.

Mélissa Goulet

mélissa goulet.jpg
Mélissa et son bébé Lotus – Photo privée, ne pas reproduire svp –  ©Capteuse de vie photographie, par Valérie Turcotte


Je tiens à remercier vivement Mélissa pour avoir partagé le récit de son accouchement avec nous ainsi que Valérie Turcotte, Accompagnante à la naissance pour ses superbes photographies.

Et vous? Comment s’est déroulé votre accouchement?

Racontez votre histoire en commentaire! 

L’ensemble des articles du blog peuvent être reproduits et partagés dans un but non lucratif. Merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source www.cocoonbiennaitre.wordpress.com lorsque vous partagez.

signature fond bleu

Une réaction au sujet de « Mon accouchement de rêve à domicile #smar2016 #accouchementrespecté »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *