Allaitement : une clé du développement durable

Allaitement : une clé du développement durable

La Semaine mondiale de l’allaitement 2016 (SMAM) se tient cette année du 1er au 7 octobre en Amérique du Nord. Le thème choisi est  l’allaitement : une clé du développement durable.

Qu’est-ce que le développement durable ?

Le développement durable est un concept assez nouveau du 20ème siècle. A l’échelle planétaire, cela implique que les générations d’aujourd’hui doivent être capables de répondre à leurs besoins sans compromettre l’autosuffisance des générations futures. Le développement durable englobe les enjeux sociaux et environnementaux.

Un proverbe résume très bien cette notion :

«  Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

 

L’allaitement : une clé du développement durable ?

Cette année, la semaine mondiale de l’allaitement maternel se concentre sur les 17 objectifs du développement durable (ODD) que les gouvernements du monde entier ont convenu d’atteindre d’ici 2030. Un objectif de taille me direz-vous ! Effectivement, mais c’est en faisant un pas à la fois qu’on avance.

L’allaitement maternel s’inscrit dans plusieurs des 17 objectifs du développement durable :

pas-de-pauvrete

1- Pas de pauvreté : l’allaitement maternel ne coûte pas grand-chose et il peut être pratiqué par quasiment n’importe quelle maman, quel que soit son niveau social ou financier. Je dis presque, parce qu’évidemment il y a des composantes physiques à prendre en compte, pis que l’allaitement demande un large réseau de soutien (familial et professionnel).

L’allaitement peut faire une véritable différence pour les bébés des milieux défavorisés. Néanmoins on constate un peu partout qu’une grande partie des femmes ayant de faibles revenus allaitent moins que les femmes de classes moyennes. Manque d’informations ? Manque de soutien ? Manque d’intérêt ? Un certain nombre de question qui restent à explorer.

zero-faim

2- Faim « zéro » : Toutes les 3,6 secondes, une personne meurt de faim dans le monde. C’est habituellement un enfant de moins de cinq ans. Pour un enfant, une bonne alimentation est essentiel pour survivre mais aussi pour pouvoir se développer harmonieusement sur le plan physique, intellectuel et affectif.

Dans les communautés à faibles revenus, l’UNICEF tente d’offrir un maximum d’information sur la nutrition à offrir aux enfants notamment en encourageant la pratique de l’allaitement maternel. Dans les zones les plus pauvres ou vivant des situations de crises, l’UNICEF installe des espaces protégés pour les femmes enceintes et qui allaitent, leur fournit des micronutriments essentiels.

Au Québec par exemple, la fondation  OLO (Oeuf-Lait-Orange) offre quotidiennement aux futures mamans des aliments qui permettront d’améliorer leur alimentation :  1L de lait, un œuf, un verre de jus d’orange ainsi que des suppléments de vitamines et minéraux.

bonne-sante

3- Bonne santé et bien-être : l’allaitement est sans aucun doute une source de bonne santé pour la mère et pour son bébé.

Le lait maternel est un aliment vivant. Il contient de nombreuses cellules de défense capables de phagocyter les bactéries. Le lait maternel participe à la défense de l’organisme. Comme un vaccin, le lait maternel intervient dans les mécanismes immunitaires. Il favorise la prévention des allergies et la défense contre les infections.

Il contient de nombreuses hormones et des enzymes qui participent à la multiplication de la flore naturelle présente dans le tube digestif du bébé.  Voir l’article de maman Éprouvette à ce sujet.

Les graisses contenues dans le lait maternel permettent l’absorption de vitamines et d’autres substances liposolubles. Elles modulent l’appétit du bébé et favorisent la régulation des cycles veilles/sommeil.

Le lait maternel s’adapte au besoin de l’enfant. Il contient des glucides, lipides, protéines, etc., nutriments essentiels au développement harmonieux du bébé. En cas de prématurité, le lait sera plus riche en protéines et en acides gras poly-insaturés. Passé le 1er mois d’allaitement la composition du lait évolue pour répondre à la croissance de l’enfant.

L’allaitement maternel participe au processus de formation du lien mère/enfant. Il permet le développement d’un attachement mutuel. Le contact peau à peau induit par l’allaitement permet au bébé de se sentir rassuré et satisfait dans ses besoins.

Le fait d’allaiter protège l’enfant et la mère de possible problème de santé. Les nouveau-nés nourris au lait maternel semblent faire moins d’anémie, de gastro-entérites, de diarrhées, de maladies des voies respiratoires, de rhumes, d’otites et de méningites que les bébés qui ne le sont pas. De plus, l’allaitement maternel protège contre plusieurs maladies chroniques comme l’obésité, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, le diabète et la leucémie. Du coté des mamans, celles qui allaitent ont moins de risques de faire une dépression post-partum ou de développer un cancer du sein.

ville-durable

11- Villes et communautés durables : en œuvrant jour après jour pour la normalisation de l’allaitement nous contribuons à faire de nos villes et nos collectivités des endroits ouverts à tous, où chacun se sent encouragé à donner le meilleur de lui-même sans subir le regard des autres. Dans cette optique, je vous invite à voir mon petit vidéo prouvant qu’on peut allaiter partout et en toute simplicité (à la fin de l’article 😉 ).

consommation-et-production-responsable

12 – Consommation et production responsables : l’allaitement favorise une consommation et une production responsable. Une mère veut toujours le meilleur pour son bébé. Pendant la grossesse ou lorsqu’elle allaite la femme a tendance à être plus vigilante par rapport à la qualité et à la provenance des aliments qu’elle consomme. Il est important qu’elle choisisse des aliments sains et qu’elle mange de façon équilibrée afin d’assurer des apports satisfaisant pour le bébé et éviter l’épuisement.

Allaiter est écologique dans la mesure où il ne nécessite presque aucun accessoire pour pouvoir être mis en place. Avec l’allaitement maternel on oublie le kit de biberon, les boites en aluminium contenant la poudre de lait, le chauffe-biberon et autres accessoires. Le lait maternel est fabriqué au fur et à mesure pour répondre aux besoins du bébé.

Les objectifs de la SMAM en 2016

Pour 2016, les objectifs de la  SMAM 2016 sont :

  • Informer la population des nouveaux objectifs de développement durable,
  • Établir les liens avec l’allaitement et l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant,
  • Ancrer solidement l’allaitement en tant que clé du développement durable,
  • Encourager la mise en place de mesures variées favorables à l’allaitement et à l’alimentation optimale du nourrisson et du jeune enfant,
  • De s’engager et de collaborer avec un large éventail d’acteurs autour de la promotion, de la protection et du soutien de l’allaitement.

 

Comment faire une différence?

En tant que maman, chacune d’entre nous peut faire une différence!

Pendant votre grossesse, renseignez-vous sur les bienfaits de l’allaitement et sur ses avantages. Devenez marraine d’allaitement pour soutenir d’autres mamans! Encouragez les femmes de votre entourage à allaiter et à donner le meilleur d’elle-même. Allaitez en public parce que nourrir son enfant c’est un geste naturel.

Si vous cherchez du soutien ou des informations sur l’allaitement maternel, voici quelques liens qui pourrez vous aider :

  • Nourri-source,
  • Ligue La Leche,
  • références pour une IBCLC  (International Board Certified Lactation Consultants – Consultantes en lactation certifiées par l’IBLCE).

 

Normalisons l’allaitement!

J’ai demandé aux mamans de Facebook de me partager leur photos d’allaitement dans des situations particulières afin de montrer qu’on peut allaiter partout sans éprouver de gène. Elles ont étaient nombreuses à participer. Je les en remercie chaleureusement.

Je vous invite à me raconter votre histoire d’allaitement en commentaire,

ça pourrait aider d’autres mamans qui vivent des situations similaires.

 

Je vous partage ici le montage vidéo réalisé dans le cadre de la SMAM 2016 🙂

 

Jocelyne Gaudy, Infirmière et Accompagnante à la naissance

Pour plus d’information contactez moi en message privé sur ma page Facebook ou sur mon cellulaire : 514-969-1469

Allaitement : une clé du développement durable | Cocoon Bien Naitre
Crédit photo : Katia Péchard

Maman de 2 garçons nés en 2003 et 2011, ma vision de la naissance et de la grossesse a été complètement chamboulée par ma formation d’accompagnante à la naissance et les formations suivies par la suite.

Au quotidien j’occupe le métier d’infirmière, un travail qui me passionne et qui se conjugue très bien avec celui d’accompagnante. J’ai travaillé durant plus de 10 ans avec des bébés prématurés ; un domaine à la fois difficile et plein d’espoir, où la vie est si précieuse qu’on la maintient par des tas de fils!

En tant qu’accompagnante à la naissance, je vous aide à mieux vivre votre grossesse, votre accouchement et l’accueil de votre nouvel enfant. Je vous encourage à prendre soin de lui en vous enseignant l’art du massage pour bébé et du bain relaxant, véritable moment de détente après la naissance ou durant la période des coliques.

.


L’ensemble des articles du blog peut être reproduit et partagé dans un but non lucratif. Merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source cocoonbiennaitre.com lorsque vous partagez.

Accompagnante à la naissance | Cocoon Bien Naître

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *