Cet accouchement tant attendu

Cet accouchement tant attendu

Le matin du 23 Décembre 2014, après 1 an d’essais et 2 fausses-couches, j’apprends que je suis enceinte!

Je ne vous apprends rien quand je dis que cette grossesse a été très stressante pour moi. Chaque étape que je franchissais était une victoire: dépasser le terme de mes fauches-couches, la première échographie, entendre le cœur et sentir le bébé bouger pour la première fois. Ce n’est qu’après l’échographie morphologique que j’ai réellement commencé à y croire. J’ai souvent entendu dire que l’important c’est d’avoir un bébé en santé, qu’importe le sexe. Laissez-moi vous dire que cette phrase a pris tout son sens lors de cette grossesse, à tel point que nous avions décidé de ne pas connaître le sexe du bébé avant sa naissance. Je dois avouer que ce fut plus difficile que je ne le croyais une fois la sonde posée sur mon ventre mais, nous avons résisté !

Cet accouchement tant attendu | Cocoon Bien Naître
Ma première échographie

Après mon premier accouchement traumatisant en centre hospitalier et ma formation d’accompagnante à la naissance, il allait de soi que je me tourne vers le suivi sage-femme. Ce fut un suivi personnalisé et chaleureux. Mes sages-femmes étaient très disponibles et à l’écoute face à mes inquiétudes, d’autant plus que j’avais encore une fois beaucoup de contractions. J’ai un utérus qui n’aime pas trop être dérangé, on dit qu’il est irritable 🙁

Le matin du 29 Août, vers 6h00, je perds mes eaux. Le moment que j’attends depuis bientôt 2 ans est enfin arrivé! J’appelle ma sage-femme pour l’informer. Je suis si fébrile. Je n’ai pas encore de contractions pour le moment. Vers midi, mes beaux-parents viennent chercher mon grand garçon. Après leur départ, nous décidons d’aller prendre une trèsssss longue marche. Il est maintenant 17h00 et toujours rien. Je rappelle ma sage-femme, Andréanne, pour discuter avec elle des options. Nous convenons de nous rencontrer à la maison de naissance.

Nous arrivons à la maison de naissance vers 18h00 soit, 12h après la rupture de la poche des eaux. À l’examen, Andréanne se rend compte qu’il reste un deuxième feuillet. Elle le rompt et me fait un méchant bon stripping !!! Je vais à l’extérieur marcher avec mon conjoint. À mon retour, toujours rien. Nous décidons donc de donner un petit coup de pouce à mon corps afin qu’il puisse produire ses propres hormones grâce à de l’homéopathie (des actées). Il est maintenant 2h00 am. Toujours rien de significatif.

Je décide donc de retourner à la maison pour essayer d’aller dormir et de revenir le lendemain matin réessayer les actées. Durant le trajet d’auto nous discutons, mon conjoint et moi, de la possibilité du transfert de mon dossier à un gynécologue. Si je n’entre pas en travail actif d’ici le lendemain (36h post rupture) je devrai être déclenchée à l’hôpital. Je suis tellement déçue par cette éventualité, après tous ces mois à penser à mon accouchement dans l’eau, voilà qu’il me glisse peut-être des mains.

On arrive à la maison et je me mets en pyjama. Je dépose ma tête sur l’oreiller quand soudain une très forte contraction fait son apparition, puis une deuxième, et une troisième… Elles sont aux 7 minutes. Je descends en bas pour ne pas déranger mon conjoint qui s’est endormi. Son sommeil a été de courte durée, car il fut réveillé par le bruit de ma respiration. Il rappelle Andréanne et elle demande à ce que nous retournions immédiatement à la maison de naissance. Mon conjoint n’a jamais roulé aussi vite! J’ai même dû lui demander de ralentir entre 2 contractions.

Retour à la maison de naissance

Il est maintenant 4h00 du matin et nous sommes de retour à la maison de naissance. Ça y est! J’appelle Valérie, mon accompagnante, pour l’aviser qu’il est temps de venir nous rejoindre. Pendant l’heure qui suit, je me laisse guider par mon corps et je bouge selon mes besoins. Puis, vers 6h00, apparaît une contraction différente des autres: elle est beaucoup plus forte, me donne l’impression que la tête du bébé pousse vers le bas et je me surprends à émettre des sons. Andréanne vient m’informer qu’il est temps d’appeler la deuxième sage-femme afin qu’elle arrive à temps pour la naissance. Je lui demande de m’examiner avant car je ne veux pas la  faire déplacer pour rien. Je suis finalement en travail actif, 24h après la perte de mes eaux: 6 cm, complètement effacée et la tête du bébé est bien descendue (station +1). Déjà!

Valérie me propose donc d’aller dans le bain.

Bébé arrive bientôt!

Cet accouchement tant attendu | Cocoon Bien Naître
Ecoute du cœur fœtal dans le bain

Une fois dans le bain, tout va très vite! Les contractions sont de plus en plus fortes, de plus en plus rapprochées et je somnole entre elles. Puis, j’ai un moment de doute, je me demande si je vais y arriver. Je ressens la présence sécurisante des gens qui m’entourent et j’entends leurs encouragements. Je replonge alors dans ma bulle et au fil des contractions, des sons graves, que je n’avais encore jamais entendus avant, sortent de ma bouche. Puis, vient le moment où mon corps se met à pousser tout seul.

Je pousse ainsi pendant 30 minutes dans un silence respectueux du processus incroyable qui se déroule. Une poussée fait descendre la tête du bébé sur mon périnée et ça me surprend. J’appréhende la prochaine contraction. J’ouvre les yeux et je vois par la fenêtre le lever de soleil et je me souviens que nous sommes à quelques minutes de découvrir le sexe de notre bébé et d’enfin faire sa rencontre. Ça me motive! Puis, vient la contraction suivante qui pousse la tête du bébé à l’extérieur. ÇA BRÛLE !!! Je panique. On me rassure et on m’encourage en me disant que c’est bientôt fini. Une dernière poussée et bébé naît à 7h55. Mon conjoint l’attrape,  le dépose sur moi et je m’aperçois que c’est un garçon !!!

Cet accouchement tant attendu | Cocoon Bien Naître

Nous passons les heures suivantes en peau à peau à nous découvrir l’un l’autre. Quel bonheur !!!

Valérie Picard, Maman et Accompagnante à la naissance

 


L’ensemble des articles du blog peut être reproduit et partagé dans un but non lucratif. Merci de toujours inscrire les noms et prénoms de l’auteur ainsi que la source cocoonbiennaitre.com lorsque vous partagez.

Accompagnante à la naissance | Cocoon Bien Naître

signature MamanRebelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *