Josée-Anne Sarazin-Côté future-maman-blogueuse de bulles et botillons

Josée-Anne Sarazin-Côté future-maman-blogueuse de bulles et botillons

J’avais envie de savoir comment une globe-trotteuse-blogueuse voyait les choses pendant sa grossesse. Alors je suis allée demander à Josée-Anne Sarazin-Côté, la fondatrice du blogue Bulles et Bottillons ce qu’elle en pensait. Josée-Anne a monté son blogue il y a 4 ans, elle adore écrire et partager ses découvertes. Sincèrement, c’est une des blogueuses les plus inspirantes du moment ! Elle a fait le pari en commençant à bloguer qu’elle en ferait son métier et elle a réussi.

En 2012, avec d’autres étudiantes de l’université, elle lance son blogue dans le cadre d’un projet de fin d’étude. Après sa maîtrise en communication elle devient journaliste sportive à La Tribune de Sherbrooke (2013) et pour La Presse à Montréal (fin 2013). Par la suite, elle enchaîne plusieurs jobs de pigiste. Elle finit par réaliser que Bulles et Bottillons est finalement sa principale source de revenu. Elle dit elle-même que ça n’a pas toujours était facile et qu’elle ne fait (pas encore) des millions avec ça, mais ce qui est certain c’est qu’elle aime sa job ! Elle décide alors de revoir son branding, révise les objectifs du blogue, sort un Ebook de 125 pages sur le démarrage de blogue et créer une formation sur la monétisation d’un blogue.

Début 2016, elle lance la page Facebook l’Académie du blogue pour aider celles qui démarrent dans le domaine. Sur la page qu’elle anime chaque jour, elle a toujours une citation inspirante ou un bon mot à dire lorsqu’elle sent qu’un membre est un peu en déroute.

Josée-Anne Sarazin-Côté future-maman-blogueuse | Cocoon Bien Naître
Crédit photo : Josée-Anne Sarazin-Côté

En avril 2016, elle organise une retraite au Nicaragua avec Fit Hippie, une entreprise qu’elle a créée en parallèle pour aider les femmes d’aujourd’hui à accomplir leurs rêves, à avoir confiance en elles et à prendre de bonnes habitudes de vie. Elle surfe tous les jours – LIFE IS AWESOME!

Pendant son séjour au Nicaragua, elle prend la décision de lâcher tout ce qu’elle a au Québec. Josée-Anne aime à dire qu’un des plus beaux avantages de son métier c’est de pouvoir  le faire de n’importe où dans le monde.

Elle fait la rencontre de Stan, un Français, graphiste de formation. Ensemble ils surfent et discutent pendant des heures. Rapidement ils tombent en amour et décident de ne plus se quitter. Par la suite, un petit bébé fait sa place dans la bedaine de Josée-Anne et vient chambouler leur vie.

En attendant bébé, Josée-Anne Sarazin-Côté a bien voulu se prêter au jeu du questions/réponses.

Toi qui es une blogueuse, pleine d’énergie créatrice, as-tu annoncé ta grossesse d’une façon particulière et comment ?

Pas autant que j’aurais voulu disons! Ça commençait à presser, mon ventre est apparu VRAIMENT rapidement et c’était assez évident que j’étais enceinte. Déjà à 10 semaines, je ne pouvais plus le cacher à mes proches. Pour l’annoncer à nos amis, on leur a simplement dit la bonne nouvelle et pour les gens “at large” sur les médias sociaux, mon copain a fait un petit montage avec une carte du monde, nos passeports et la photo de l’échographie. Il vient de France, moi du Québec et le bébé a été conçu au Nicaragua, pendant qu’on y habitait, donc la carte du monde prenait tout son sens 🙂

Tu dirais que depuis que tu es enceinte tu te sens … ?

Femme? Mieux connectée avec moi-même. Plus à l’écoute de mon corps. Et je me sens maman. Je prends mieux soin de moi, je suis très connectée à mon bébé. Je suis émerveillée chaque jour par ce qui se passe et un peu épouvantée en même temps. On a la responsabilité d’une vie humaine, c’est fou!

Si tu devais définir la grossesse en 3 mots, se serait ?

Doux. Surprenant. Impressionnant.

Josée-Anne Sarazin-Côté future-maman-blogueuse | Cocoon Bien Naître
Crédit photo : Josée-Anne Sarazin-Côté

Pour toi, qui a une vie trépidante (toujours entre 2 voyages ou 2 événements), tu penses que le plus grand changement que le bébé va apporter dans ta vie c’est … ?

J’espère naïvement que ça ne changera pas grand-chose ahah! Pour nous deux, c’est clair qu’on ne veut pas changer notre mode de vie et qu’on veut simplement y intégrer notre fille. On compte recommencer à voyager dès que je me sentirai prête (on s’aligne pour 2-3 mois après l’accouchement). On songe sérieusement à s’installer sous les tropiques et se promener pas mal tant qu’elle ne sera pas à l’école. Et avec mes entreprises, je dois revenir au Québec au moins 2 fois par année pour animer des événements, donc ces voyages feront aussi partie de nos vies.

Pour les événements, je vais la traîner, tout simplement 🙂

Mais bon, à date, rien ne se passe comme prévu ahah, donc on verra bien rendu là si nos plans fonctionnent ou pas! Le plus gros changement je pense que c’est de ne plus être en contrôle. Tout dépend maintenant de ce petit bébé. Déjà là, elle n’est pas encore arrivée et elle chamboule tous nos plans, on apprend à s’adapter 🙂

Jasons accouchement …avec ton chum, vous vous êtes préparés ? Quelle est ta plus grande peur ? Qu’attends-tu de ton partenaire ?

Je suis un peu terrifiée par l’accouchement et totalement dans le déni ahah! Durant les 6 premiers mois, je n’y pensais simplement pas. Maintenant que ça se rapproche et que ça se concrétise dans ma tête, je commence à mieux me renseigner, à trouver des cours pour m’aider à gérer la douleur, des techniques pour mieux vivre mon accouchement. Je suis obligée d’accoucher à l’hôpital Ste-Justine, moi qui voulais vraiment que ça se passe en maison de naissance, alors je vais essayer de tout faire pour que ça puisse ressembler le plus possible à l’accouchement naturel et pas compliqué que j’imaginais.

Mon copain est super présent et veut participer à tous ces cours et être en mesure de m’aider le plus possible. Ça nous stresse, mais c’est un bon stress je pense. J’attends de lui du support, qu’il soit mon ancre pendant ce moment intense et je sais qu’il sera là pour moi.

Mes plus grandes peurs sont bien entendu la douleur, la peur de l’inconnu – on espère que tout ira bien, mais ce n’est tellement pas en notre contrôle. Et bien entendu déchirer (OUCH) et faire caca devant tout le monde ahah. Toutes les mamans me disent que c’est normal et de ne pas m’en faire avec ça, mais seigneur, je m’en passerais de ça han!

Pour toi, être mère c’est quoi ?

La plus belle surprise du monde.

Josée-Anne Sarazin-Côté future-maman-blogueuse | Cocoon Bien Naître
Crédit photo : Josée-Anne Sarazin-Côté

Tu vas passer de blogueuse à Maman-blogueuse … Tu penses que ça changera quelques choses dans ta façon de bloguer ?? (pis là, je te repose cette question dans 1 an 😉 ).

Ahahah! J’adore la parenthèse. Hum… Je ne pense pas. Outre que quelques articles plus “maman” qui vont se glisser ici et là et des photos de ma fille, le contenu va rester pas mal le même. Il y a déjà beaucoup de blogues de mamans et le mien a sa propre couleur, que j’aimerais garder, et non transformer en blogue familial. Mais comme tu dis, tu me redemanderas ça dans un an ahah!

Rêvons un peu… Tu te vois où dans 5 ans ?

Dans 5 ans… Je me vois sur une plage, au bord de la mer, dans un endroit où il fait beau et chaud toute l’année. On surf avec notre fille, on s’amuse, on vit la vie tranquillement, sans se presser. On travaille de la maison, sur des projets qui nous passionnent, en faisant notre propre horaire. Un peu comme maintenant, mais dans un endroit plus tropical, où la vie est beaucoup plus simple. Je pense que rendu là, on aurait deux enfants. On voyage avec nos deux enfants et on en profite avant de rentrer se poser plus définitivement pour que notre plus grande rentre à l’école.

Si tu avais un SEUL conseil à donner à une femme enceinte, se serait ?

D’en PROFITER.

C’est tellement spécial comme moment et ça n’arrive pas souvent dans une vie, surtout sa première grossesse. De faire toutes les choses qu’on n’aura peut-être pas le temps de faire pour les autres grossesses (s’il y en a), de lire tous les livres qui nous intéressent, de vraiment prendre soin de soi, de ralentir le rythme, de s’écouter et se faire plaisir (je ne me suis jamais autant fait masser qu’enceinte!) et c’est rare dans une vie qu’on se fait traiter aux petits oignons comme ça.

Maman Rebelle


L’ensemble des articles du blog peut être reproduit et partagé dans un but non lucratif. Merci de toujours inscrire le nom de l’auteur ainsi que la source www.cocoonbiennaitre.com lorsque vous partagez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *